Ne pas faire des fausses déclarations

Un des meilleurs conseils que nous pouvons vous donner est de ne pas tricher avec votre assurance. En effet, il s’agit d’un contrat, c’est-à-dire qu’à n’importe quel moment votre assureur peut le rompre. Si vous n’en respectez pas les termes, votre assureur peut également annuler celui-ci…

L’assuré face au formulaire

Avant d’opter pour une assurance,  la compagnie d’assurance  va vous solliciter pour compléter  un formulaire parfois très long. Et en fonction de ces indications, l’assureur va définir la prime que vous devez payer.

En parallèle, il vous sera réclamé des renseignements relatifs à votre profil : ancienneté de conducteur, le nombre de conducteurs de voiture, l’usage qui en est fait, votre catégorie professionnelle …etc.

Le danger des fausses déclarations sur l’assuré

Répondre faux  à ces questions pourrait, par conséquent, vous causer des problèmes en cas de sinistre… Si l’assureur auto vérifie vos réponses et relève que vous aviez indiqué des renseignements erronés ou inexacts, vos remboursements pourraient vous être refusés et vous supporterez vous-même les frais causés par les sinistres.

De plus, durant la période du contrat, l’assureur peut résilier le contrat sous dix jours en cas de déclaration fausse ou erronée.

 

Dans le cas ou vous êtes de mauvaise foi, autrement dit que vous avez fait une fausse déclaration de manière intentionelle (ex : vous avez  fait passé discrètement un accident antérieur ou vous avez supposé être le chauffeur principal tandis qu’en réalité, il s’agit de votre conjoint), votre contrat  d’assurance auto sera annulé en appliquant l’article 113-8 du code des assurances.  Par conséquent, vous aurez à prendre à votre propre charge les frais généré par cette accident et ceux du sinistre.

Une fois votre contrat d’assurance crée, il est important de signaler à l’assureur toute transformation de situation. A titre d’exemple : le changement de l’usage de voiture, etc.

Des fausses déclarations concernant l’automobile

Il existe différents modes de souscription  vu la diversité des les produits  d’assurance auto offerte sur le marché.  Il faut donc bien réfléchir avant de choisir la bonne formule,  et éviter certains pièges comme la surévaluation de  la valeur de la voiture à assurer qui vous forcerait à souscrire une assurance plus coûteuse que celle qui répond à ses besoins.

A noter que la surévaluation de l’automobile à assurer peut parfois être considérer comme une fausse déclaration si la compagnie d’assurance prouve que l’assuré est de mauvaise foi.

 

Alors pour bien choisir une bonne assurance auto, il faut s’assurer que vous avez donner les bonnes réponses aux questions posées par la compagnie d’assurance, afin de déterminer la formule ajusté à vos besoins entre formule de base, formules étendues et formules d’assurance « tous risques ». Votre choix doit se faire en  fonction de votre appréciation personnelle des risques en premier lieu, et de votre évaluation de la valeur de votre véhicule en second lieu.

Ne pas faire une fausse déclaration concernant aussi bien les informations relatives à l’assuré que les informations relatives à l’automobile à assurer est le bon chemin vers le choix d’une assurance ajustée.